Rechercher

N°2 "Verbe"

2020


  • Murielle Senaux

"Instants"

2020



Savoir d’où l’on vient pour suivre demain, et grimper une rose à la main, les fragiles espoirs, qui crépitent dans notre tréfonds, au jour de l’aube retrouvée. Courir tel un mineur de fond, et apprécier la valeur de la lumière qui éclate et émeut la tangente, dans un rebond, qui se redresse et captive, l’ivresse de l’air à vivre. Crus et croquants, les instants, doivent à l’imagination, une saveur réputée et inconsidérée. Si le doute est surface, le mirer et l’absoudre, il ne peut que se diluer, d’où il vient il restera. Il capitule, recule, pourvoi en cassation, et expire son dernier cri, dans un soupir consumé. Alors la poussière sera et fera de lui un pantin marchant dans le trou béant et sordide, bien en-dessous, pour s’évanouir au présent sans qu’il n’ait jamais existé ou fomenté quelques disgrâces. La prunelle de ses yeux contiendra la multitude du firmament, la brillance à venir, pour un éclat de désirs enfin avoués. Entendre l’écho, dans son refrain inhérent aux confins de la rive, il glisse et éclaircit l’espoir courageux, dont la charge se flétrit et, si léger, qu’il devient caresse et ivresse de l’air. S’il te faut renâcler, reprend une gorgée dans la coupe de tes entrailles, en veillant sans cesse, aux dépôts, qu’ils restent dans le bas-fond, la distance séparant la mort et le renouveau, en amont.


N°1 "Silence"

2020


1
2